CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les articles > Eau douce > Loricariidés

fiche infos générales Leporacanthicus spp

Publié par ElTofi – 6 avril 2007

informations générales sur le genre Leporacanthicus : origines, alimentation, dimorphisme, reproduction, espèces fréquemment rencontrées, etc... Cette fiche vous aidera à orienter votre choix vers le bon poisson pour votre bac



Article sous licence :

CC by-nd

Dans la même rubrique

Famille : LORICARIIDAE

Genre : Leporacanthicus

Leporacanthicus sp L240 "Pleco Vampire"

Le nom du genre provient du latin "lepus" qui signifie "lapin", au vu de sa dentition particulière (voyez les 2 dents sur la machoire supérieure) et du genre "Acanthicus".

Noms communs

Pleco Vampire

Ce genre est composé de 4 espèces valides et de quelques espèces non décrites :

L. galaxias L029 et (Tocantins, Brésil) qui sert de d’holotype au genre.

Ainsi que toutes les formes "cf galaxias", qui sont proches en forme mais espèces à part entière :

L. cf. galaxias L007 (Rio Guamà, Para, Brésil)

L. cf. galaxias L240/241 (Orénoque supérieur, Vénézuela)

On trouve aussi :

L. cf. galaxias L294 du Rio Aripuana

L. heterodon L172 du Rio Xingu au Brésil

L. sp. L263 (White fins)

L. joselimai L264 (Grey lepo)du Rio Tapajos au Brésil

L. triactis L091 (Bandera pleco) Bassin de l’Orénoque au Vénézuela

L. sp. Curua Una L314, comme son nom l’indique...

L. sp. L326 du Rio Orénoque

Taille :

Ce sont des Ventouses qui tailleront un bon 25-30 cms pour les plus grands du genre. Par exemple, L. galaxias (L007, L029), L. sp. (L240, L241, L294), L. triactis (L091)

Leporacanthicus sp L241

Mais les L. heterodon (L172) et L. joselimai (L263,L264), ainsi que les L. sp. Curua Una (L314) atteindront 15-20 cms

L. joselimai L264

à ne pas mettre dans n’importe quel bac, donc

Comportement social :

Variable selon l’espèce. D’une manière générale, il s’agit tout de même d’un caractériel... mais on a pu constater que certaines espèces étaient plus calmes que d’autres... la palme de la terreur revient sans doute aux grandes variétés.

Attention de ne pas le maintenir avec d’autres loricaridés plus petits qui pâtiraient de son caractère très marqué.

Ceci étant dit, toutes les règles ont des exceptions, particulièrement en matière d’êtres vivants... donc, pas de généralités sur ce coup-là.

Alimentation type :

En regardant d’un peu plus près leurs dents, on peut aisément deviner qu’ils n’ont pas à priori un régime végétarien Ils préfèreront une alimentation à base protéinée (crevettes, filet de poisson, granulés et autres tablettes coulantes), mais ne dédaigneront pas non plus de temps à autres une part végétale.

Dimorphisme sexuel :

le dimorphisme est facile à observer sur des adultes ou subadultes. Le mâle donne une impression plus élancée, mais avec une tête plus longue et plus large. Les odontodes sur le corps sont plus fournis et plus longs.

les femelles restent plus petites, mais plus rondes. De plus, les papilles génitales (sur des individus adultes) fournissent une très bonne indication. Les femelles ont une papille plus large, plus ronde, alors que le mâle a une papille plus pointue.

Reproduction :

(infos tirées du WELS ATLAS MERGUS vol.II)

Dans un bac suffisamment grand et très bien filtré, la reproduction de la plupart des espèces est possible. La plupart des espèces sont matures (caractères sexuels secondaires apparents) aux environs de 15-18 cms.

La reproduction est similaire à la plupart des genres de la sous-famille Ancistrinae et se déroule dans une cavité, les oeufs gardés par le mâle.

Cependant, une des espèces se distingue des autres : L. joselimai semble, tout comme les Pseudacanthicus, faire une sorte de "danse nuptiale" avant d’amener sa femelle dans la cavité. Le jeu ne va pas toutefois aussi loin qu’avec les Pseuda où la femelle peut être sérieusement blessée.

Avec nos Lepo, les oeufs font environ 3-5 mm et la grappe peut compter jusqu’à 200 oeufs. L’incubation dure 5-6 jours (fonction de la température) et les larves consomment leur vitelin en 11 à 14 jours. On peut dès lors commencer à les nourrir avec des petites nourritures carnées type vers grindal, cyclops et nauplies d’artémias.

Eau et température :

En fonction du biotope d’origine, mais d’une manière générale, ce genre apprécie une eau très chaude et oxygénée. On peut partir sur un principe moyen de 26-29 °C et une eau douce aux environs de 8-10 dGH, 2 KH

Bac typique :

le bac typique doit être suffisament grand et bien filtré pour accueillir plusieurs individus de la même espèce. Sa taille sera donc fonction non seulement de l’espèce (voir paragraphe taille), mais également du caractère de la bête... Un L. cf galaxias ne devrait pas avoir sa place dans moins de 400 litres. Par contre, un couple de L. heterodon ou une autre plus petite espèce peut parfaitement évoluer dans un 240 litres.

Un décor de sable fin avec quelques roches et des tubes de ponte (ou des caches), éventuellement quelques racines.

Attention également à protéger les joints de silicone du bac. Il a été constaté à de nombreuses reprises que les Leporacanthicus étaient des consommateurs avérés de silicone. Imaginez la catastrophe si une nuit...

On peut poser des éléments de décor type pierres sur les angles ou tout éléments suceptibles de rendre impossible l’accès à leur grande ventouse.

Espèces fréquemment commercialisées :

On peut assez fréquemment rencontrer dans le commerce (spécialisé, soit, mais quand même) toutes les espèces décrites de Leporacanthicus.

L. triactis L091 (Bandera pleco)

img Cette page écrite par ElTofi  pour AquAgora est sous un contrat Creative Commons.

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP