CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les actualités > Les nouvelles du milieu aquatique

Un coelacanthe pêché vivant au large de l’Indonésie

Rédigé par Le figaro - Publié par Niclette – 23 mai 2007 — 1 commentaire

Ce poisson rare mais élevé au rang de célébrité par son allure primitive rappelle les ancêtres aquatiques des vertébrés terrestres vivant il y a plus de 350 millions d’années.



Article sous licence :

Sans licence

Dans la même rubrique

Ce poisson rare mais élevé au rang de célébrité par son allure primitive rappelle les ancêtres aquatiques des vertébrés terrestres vivant il y a plus de 350 millions d’années.

C’est un drôle de poisson qui s’est pris samedi dans les filets d’un pêcheur indonésien au large des côtes de l’île de Sulawesi (Célèbes) : un coelacanthe, poisson rare mais élevé au rang de célébrité par son allure primitive, qui rappelle les ancêtres aquatiques des vertébrés terrestres vivant il y a plus de 350 millions d’années.

Ce « fossile vivant » possède en effet une poche d’air, probable relique d’un poumon ancestral qui le placerait entre les poissons branchiaux et les vertébrés terrestres, qui respirent à l’air libre avec des poumons.

On croyait cette espèce disparue il y a des millions d’années, jusqu’à la découverte d’un spécimen en 1938 en Afrique du Sud, puis d’un second en 1952 aux Comores. Dès lors, le coelacanthe a été menacé par une course scientifique et muséographique aux nouveaux spécimens autour de Madagascar, où près de 200 individus auraient été capturés.

La découverte de ce poisson dans les eaux indonésiennes est exceptionnelle : le poisson, qui vit caché dans des grottes entre 100 et 400 mètres de profondeur, n’y a été identifié qu’une seule fois en 1998. Ce nouveau spécimen de coelacanthe, qui mesure 1,31 mètre pour 51 kilogrammes, n’a survécu que quelques dix-sept heures hors de son habitat naturel.

ALICE BOMBOY, source : http://www.lefigaro.fr/sciences/20070522.FIG000000067_un_coelacanthe_peche_vivant_au_large_de_l_indonesie.html

1 commentaire

  1. Le 26 mai 2007 à 00:17, par pepejul - www

    les pêcheurs locaux connaissaient pourtant bien ce poisson depuis très longtemps (sous le nom Kombessa).... ils se servent de ses grosses écailles pour récurer l’intérieur des chambres-à-air je crois... comme quoi, les scientifiques devraient toujours commencer par interroger les "indigènes" des régions où ils cherchent...

    voilà ce que j’ai trouvé : http://perso.orange.fr/cryptozoo/decouvertes/recent.htm

    cé cé cé célacanthe....

    et voici toute l’histoire de ce fabuleux poisson..... site super bien fait

    pépéjul

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP