CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les articles > Eau douce

Tenter la reproduction du Danio rerio

Publié par Pacu – 23 mars 2007 — 2 commentaires

Pour débuter dans la reproduction des ovipares, le Danio rerio est un poisson idéal. Il pond facilement, les alevins sont faciles à nourrir et peuvent être maintenus dans un bac à température de la pièce.



Article sous licence :

CC by-nc-nd

Dans la même rubrique

Le Brachydanio rerio: facile à reproduire

Pour débuter dans la reproduction des ovipares, le Danio rerio est un poisson idéal. Il pond facilement, les alevins sont faciles à nourrir et peuvent être maintenus dans un bac à température de la pièce.

Ce que je vais décrire n’est pas la seule, ni la meilleure méthode pour les reproduire : c’est juste celle qui fonctionne chez moi.

Les accessoires dont on a besoin :

Un minibac de 4 litres, un grillage en plastique, des fibres de coco et/ou des plantes de type mousse de Java ou Ceratophyllum demersum.

img

Le grillage en plastique est disposé dans le bac, de façon à isoler les futurs œufs de leurs parents gourmands.

img

Le bac de repro est rempli avec l’eau du bac communautaire où se trouvent les Danio adultes. Le bac communautaire n’étant pas chauffé (les Danio rerio sont des poissons d’eau tempérée), le bac de repro ne sera pas chauffé non plus.

img

Il faut ensuite pêcher quelques adultes ; les femelles ont un gros ventre, les mâles sont plus allongés et sveltes. J’isole un groupe de 4 ou 5 poissons.

img

Pour que les adultes stressent moins, je mets avec eux de la mousse de Java et des fibres de coco.

Il faut impérativement un couvercle sur le petit bac, le Danio saute facilement hors de l’eau.

img

img

Les adultes sont nourris si possible avec de la nourriture vivante (vers de vase rouge, daphnies), sinon avec du surgelé.

La ponte doit avoir lieu idéalement dans les 24 heures, ou au plus tard dans les 3 jours.

Si ça n’a pas fonctionné, mieux vaut remettre les Danio dans le bac communautaire, et retenter l’expérience une autre fois.

Si la ponte a lieu, on retire (toujours au bout de 2-3 jours) les Danio du bac d’isolement.

Les œufs passent à travers les mailles du grillage, mais quand les alevins atteindront la nage libre, ils repasseront dans l’autre sens, et si les parents sont toujours là, ils mangeront les alevins.

On peut mettre quelques planorbes ou aselles avec les œufs, pour nettoyer les petites moisissures, et empêcher la pourriture de s’étendre aux œufs.

(Les aselles sont de petits crustacés qui ressemblent un peu à des cloportes avec de longues pattes. On les trouve dans des trous d’eau boueuse.)

Les œufs éclosent au bout de quelques jours, les alevins commencent par se coller aux parois du bac. Peu à peu, ils passent au stade de nage libre.

Il ne faut pas nourrir les alevins tant que leur vésicule vitelline n’est pas résorbée. Elle sert au départ de nourriture aux alevins.

Personnellement, je ne nourris pas la première semaine.

Les alevins ne peuvent pas rester trop longtemps dans le bac de 4 litres ; le volume est trop petit pour éviter la pollution que causent plusieurs dizaines d’alevins.

Je les déménage donc dans un bac de grossissement.

L’acclimatation se fait au goutte à goutte à l’aide d’un tuyau à air. Pour régler le débit du goutte à goutte je fais un nœud dans le tuyau à air. Plus le nœud est serré, plus le goutte à goutte ralentit.

Le bac de grossissement fait une trentaine de litres , l’eau utilisée pour le remplir est à 75 % celle du bac communautaire et 25% d’eau neuve.

Je ne le filtre pas et ne le chauffe pas non plus.

Les planorbes y sont les bienvenus, pour consommer les déchets de nourriture des poissons. J’en ajoute toujours quelques uns.

img

Pour nourrir les alevins, j’utilise :

  de la poudre spéciale alevins
  des microvers
  et surtout des anguillules du vinaigre.

Voici comment je procède pour élever les anguillules :

Il faut : un bocal qui ferme, du vinaigre de cidre, des pommes, des morceaux de sucre, un tube en verre, une pipette, du perlon, et… une souche d’anguillules du vinaigre.

La souche d’anguillules peut se trouver sur le site Aqualiment.

img

Les pommes sont coupées en morceau et mises dans le fond du bocal, avec 4 morceaux de sucre.

img

Le vinaigre est versé dans le bocal.

img

Le lendemain la souche d’anguillules est ajoutée.

img

img

Ensuite le bocal est fermé et je laisse quelques jours aux anguillules pour qu’elles se développent dans le mélange.

Pour récolter les anguillules, on peut utiliser un tube de 10 ml de laboratoire

img

ou, plus grand, un corps de résistance chauffante en verre.

img

La fiole est remplie au 2/3 du mélange contenant les anguillules.

img

Par dessus, on met un petit peu de perlon

img

Et enfin de l’eau provenant du bac.

img

Les anguillules remontent à travers le perlon. Au bout de 24 heures, on les aperçoit dans l’eau. Elles sont prêtes à être distribuées.

img

La distribution se fait en aspirant l’eau et les anguillules à l’aide d’une pipette. Le but de la manœuvre est de ne pas mettre de vinaigre dans l’eau du bac.

img

Parmi les alevins Danio, certains vont grandir très vite, et il y aura des retardataires.

Quand les alevins dépassent la taille d’1 cm et ont la couleur des jeunes adultes, je les mets dans le communautaire avec leurs parents. Attention qu’il n’y ait pas dans le bac de poissons de plus grande taille qui pourraient les manger. Les jeunes alevins ont le corps bleuté et les yeux bleus. Au bout de quelques semaines ou mois, ils ressembleront aux adultes en miniatures.

img

img Cette page écrite par Pacu  pour AquAgora est sous un contrat Creative Commons.

2 commentaires

  1. Le 17 décembre 2007 à 16:13, par Fred-danio

    Bonjour, dans le cadre de mes études je suis ammené à faire la reproduction de Danio ( on étudie le dévellopement des oeufs selon différents facteurs ). Mais ma 1ère tentative a échouée et ce malgré les nombreux conseils du site ; ) ( séparation par sexe au préalable, mise en place d’un aquarium adapté... ) Quels sont à votre avis l’expliacation de mon échec ( par rapport à vos expériences personnelles ) ? Auriez vous des "astuces" pour stimuler la ponte ? Ou même des photos ? ( je ne sais pas trop a quoi devrait ressembler les oeufs )

    Merci dans tous les cas pour votre réponse, que j’attends avec impatience ! Un échec ne signifie pas que toutes mes tentatives ratent !! Fred !

  2. Le 19 décembre 2007 à 11:21, par stef

    bonjour, dans le cadre de mes études également je fais reproduire des danios car j’étudie aussi le développement des oeufs. J’ai 80 % de réussite en moyenne en repro mais des fois il n’y a rien et pourtant on est toujours dans les conditions optimum. Il y a une variabilité naturelle qu’il faut prendre en compte et ne pas hésiter à multiplier les tentatives et le nombre d’individu. bon courage Steph

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP