CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les articles > Divers

Pourquoi l’aquariophilie ?

Rédigé par D.Bardel - Publié par Véronique – 18 mars 2007

Sur le forum, quelqu’un a demandé un jour : "Pourquoi êtes-vous aquariophile ?" Question délicate, à laquelle tout un chacun s’est appliqué à répondre, au prix d’une introspection dont je ne doute pas qu’elle fut parfois douloureuse.



Article sous licence :

Copyright

Dans la même rubrique

La lecture des réponses a permis de conclure qu’en règle générale, les aquariophiles recherchaient avant tout à s’évader de leur condition "terrestre" en tentant de maîtriser les règles régissant la vie dans le milieu aquatique. Je résume, mais en gros, c’est ça. Naturellement, j’ai moi-même répondu avec l’honnêteté intellectuelle dont je ne me dépare jamais.

Jugez plutôt.

Pourquoi aquariophile ?

Parce que l’aquariophilie permet d’accéder à la Connaissance Universelle :

Dès ton premier changement d’eau, quand tu dois faire monter la flotte dans ton tuyau en aspirant de l’autre côté, tu commences à te frotter à la mécanique des fluides. Après, quand tu te retrouves en entretien d’embauche avec des tests de logique à résoudre, tu laisses tout le monde KO avec ta maîtrise des vases communicants (vécu !). Et quand tu auras perdu ton boulot et que tu seras complètement fauché, tu seras bien entraîné pour siphonner le gasoil dans la Mercedes de ton ex-patron.

Très rapidement, tu deviens un as du repérage de pannes électriques diverses et de changement de fusibles ; tu apprends qu’il y a un disjoncteur dans le coffret EDF, dehors de l’autre côté de la clôture que tu dois enjamber, de préférence la nuit quand il pleut. Donc, l’aquariophilie, non contente de faire de toi un électricien accompli, te maintient en forme. Tu en profites d’ailleurs pour toujours laisser une chaise à proximité du disjoncteur général dans le garage, parce que l’aquariophilie te permet également de découvrir que les électriciens considèrent que les maîtresses de maison ont toujours un homme (grand) à portée de main pour remettre les plombs. Mais quand tu auras réparé ta galerie (1), ça ira mieux. N’empêche que maintenant tu sais ce que signifie "PRCH2FENRDC".

Tu as enfin appris à faire la cuisine (2), et tu es passé maître dans l’art d’accomoder les épinards aux crevettes, le tout relevé de courgettes et de filets de lieu. Et tu sais ce que signifie l’expression "blanchir" (3) un légume (ta belle-mère l’a toujours en biais, entre parenthèses).

L’aquariophilie t’a également incité à t’initier à l’informatique, dans le but d’acheter un ordinateur équipé d’un modem, ce qui te permet d’aller raconter n’importe quoi sur un forum aquariophile - ne riez pas, il paraît que ça existe, il y a des allumés qui font ça pendant des heures, causer poisson sur le net. Et en plus c’est des poissons qui ne se mangent pas !

Grâce à l’aquariophilie, tu as pris le goût du tourisme et, partout où tu vas, tu arpentes les zones industrielles à la recherche d’un Truf-jardi-nic-machin. Tu parcours des kilomètres pour partir à la découverte des abords de nos belles villes de France, réputées pour leur douceur de vivre et l’âpreté mercantile de leurs vendeurs (4).

Enfin, pêle-mêle, tu sais ce que veut dire pH (et tu sais même l’écrire comme il faut), ce qui te permet de te faire mousser lors des soirées entre amis, lors du passage d’une pub pour un savon qui est doux pour la peau des mamans. Tu apprends la différence entre roches volcaniques et roches sédimentaires (plus dur à caser dans les dîners, j’en conviens). Tu sais que MAAO (5) n’est pas le nom d’un dictateur chinois, et pourtant, tu n’en as rien à battre des masques de cérémonie du Haut-Mozambique. Tu as tort d’ailleurs, mais bon.

Tu copines avec une autre givrée de ton genre qui habite au Costa-Rica et ça, dans les soirées, alors là je vous jure que ça en jette (6).

Grâce aux changements d’eau, tu fertilises à peu de frais tes plantes vertes qui sont donc bien plus vertes que celles de ta mère, et pour le coup c’est elle qui l’est (et c’était rien à côté de la tête de ta belle-sœur, quand elle s’est pointée la dernière fois avec ses Impatiens à la noix).

Tu as toujours le bout des doigts tout fripés MAIS tes ongles sont propres. Pour avoir le même résultat sans aquarium, il aurait fallu que tu revendes le lave-vaisselle. Avoue que ça aurait été ballot.

Tu es le seul dans ton patelin à savoir comment l’eau de conduite est traitée à la station de captage, d’ailleurs il y aurait des trucs à dire, et si jamais la mairie ne veut toujours pas goudronner ton bout de chemin, tu as de quoi bien les enquiquiner au prochain conseil municipal. L’aquariophilie t’a donc permis de participer pleinement à la vie politique de ta commune, ce qui fait de toi un bon citoyen.

Bref, quand tu es aquariophile, tu sais faire plein de trucs, tu es au courant de tout, ton quotient intellectuel augmente d’au moins deux ou trois points, même que des fois tu penses à aller faire le Grand test avec l’autre, là, celui qui est marié avec, mais si, tu sais bien, elle est avec machin sur l’autre chaîne !

Sauf que depuis que tu es aquariophile tu ne regardes plus la télé, et tu t’imagines encore aujourd’hui que Bush a été battu aux élections... Comme quoi l’aquariophilie ça peut rendre très con, aussi.

© Dominique.Bardel

J’ai écrit ce texte sur Forumaqua le 13 novembre 2004 ; j’ai ajouté, quelques notes explicatives.

(1) Galerie : L’éclairage d’un aquarium est généralement assuré par un ou plusieurs "néons", montés sur des rampes comportant également les starters et les ballasts : cet ensemble porte le nom de "galerie", et est le plus souvent protégé par un couvercle.

(2) Cuisine : Il est souvent avantageux, sur le plan financier, de préparer soi-même la nourriture pour les poissons, dès que leur nombre le justifie. Les aquariophiles passent au mixer divers ingrédients qu’ils conservent au congélateur sous forme de plaques ou de petits cubes.

(3) Blanchir : Tous les cordons bleus le savent : blanchir un légume, c’est le porter rapidement à ébullition, mais sans le faire cuire. Ce procédé permet de conserver toutes les valeurs nutritives de l’ingrédient. Et pour l’aquariophile, il a le grand mérite de faire couler les légumes au fond de l’aquarium, afin que les poissons puissent les consommer plus facilement.

(4) Vendeurs : Les vendeurs des grandes chaînes commerciales traînent une terrible réputation d’incompétence, souvent à juste titre, hélas.

(5) MAAO : Le Musée des arts africains et océaniques recèle une très belle collection d’aquariums, et constitue un passage obligé pour tout aquariophile de passage à Paris.

(6) ... ça en jette : L’une des modératrices de Forumaqua vit au Costa Rica, pays d’origine de la plupart de mes poissons.

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP