CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les actualités > Les nouvelles du milieu aquatique

Les Maldives, archipel en sursis

Publié par Julien – 26 avril 2007

Vues d’avion, on dirait des îles nénuphars, posées au ras de la mer, sur une palette marine, turquoise, émeraude.... Aucune des 1 192 îles coralliennes qui constituent l’archipel des Maldives ne s’élève à plus de 3 mètres au-dessus de la mer.D’ici un à deux siècles, les Maldives, paradis tropical de l’océan Indien, pourraient avoir disparu



Article sous licence :

Sans licence

Dans la même rubrique

Les Maldives, archipel en sursis

img Avec ses buildings ultramodernes, Malé, l’île capitale de l’archipel des Maldives, a des allures de mini-Manhattan.

Vues d’avion, on dirait des îles nénuphars, posées au ras de la mer, sur une palette marine, turquoise, émeraude.... Aucune des 1 192 îles coralliennes qui constituent l’archipel des Maldives ne s’élève à plus de 3 mètres au-dessus de la mer. La plus longue fait 8 kilomètres. La plus petite, 80 mètres. Elle abrite 450 personnes, des pêcheurs pour la plupart.

D’ici un à deux siècles, les Maldives, paradis tropical de l’océan Indien, pourraient avoir disparu. Les 300 000 habitants de ce joyau situé au sud-ouest de l’Inde sont menacés par le réchauffement climatique. Si rien n’est fait pour inverser la tendance, le niveau des océans continuera de monter au rythme de 2 à 3 mm par an, peut-être même de 5 à 10 mm, prévoient certains experts.

Est-ce parce qu’ils ont vaguement conscience de la vulnérabilité des Maldives que les visiteurs s’y précipitent, de plus en plus nombreux ? Deux ans après le tsunami, l’optimisme règne à Malé, la petite capitale de l’archipel. Encore incertain en décembre 2005, le secteur du tourisme a redémarré au cours du premier trimestre 2006 à une vitesse inespérée. Si les Maldives ont été beaucoup moins touchées par la tragédie du 26 décembre 2004 que l’Indonésie, la Thaïlande ou le Sri Lanka - 110 victimes contre des centaines de milliers dans les pays voisins - elles en ont tout de même lourdement subi les conséquences.

Les conséquences d’une autre catastrophe - El Nino - survenue, celle-là, en 1998, sont, elles aussi, en train de disparaître. Désastre naturel ou provoqué par l’homme ? Les scientifiques sont partagés. Quoi qu’il en soit, tous les pays de la ceinture équatoriale ont été touchés cette année-là par une brusque élévation de la température de l’eau. De 30 degrés en moyenne, la mer est montée à 31 ou 32 degrés pendant plusieurs semaines, en raison, semble-t-il, de l’absence de courants. Résultat : les coraux se sont séparés de leur algue nourricière, s’asphyxiant du même coup et perdant leurs couleurs. Aujourd’hui encore, on peut voir, par endroits, des champs de coraux blanchis sur le fond de l’océan, semblables à des ossuaires.

Peu à peu, la vie reprend, avec un succès variable suivant les récifs. "Certains coraux repoussent au rythme de 8 centimètres par an", se réjouit Barbara de Angelis, biologiste marine détachée auprès de l’un des complexes touristiques pour enseigner aux visiteurs les règles de base de protection de l’environnement sous-marin.

Cette spécialiste le confirme : les poissons n’ont pas souffert d’El Nino. Leurs couleurs sont même plus éclatantes que jamais. A moins de 5 mètres de profondeur, on continue d’assister, presque incrédule, au ballet des poissons-clowns, poissons-perroquets, tortues, requins, napoléons, raies-mantas, etc. En bouteille comme en "snorkling" (masque et tuba), les Maldives méritent leur réputation de paradis des plongeurs.

Source : Lemonde.fr

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP