CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les articles > Eau douce > Callichthyidés

La reproduction des Corydoras panda

Rédigé par Catherine Magnier - Publié par Véronique – 30 mars 2007 — 1 commentaire

Elever des Corydoras : reconnaître un couple, identifier les sexes, bien nourrir les géniteurs et enfin parade et ponte



Article sous licence :

CC by-nd

Dans la même rubrique

parade nuptiale et ponte

Il y a un an maintenant que ce groupe occupe ce bac. A la fin de l’hiver dernier, nous avions noté quelques timides pontes. Cette année c’est autre chose : le groupe a commencé à pondre des le mois de novembre et ce jusqu’a mi-janvier. Courte pause en février et à ce jour (fin mars) toujours des pontes régulières. Les femelles laissent à peu près une douzaine d’œufs fertilisés à chaque ponte. C’est une particularité du Corydoras panda : Les pontes sont petites mais fréquentes.

Le Dimorphisme sexuel :

Femelle à gauche

Femelle au dessous

Les femelles sont plus trapues, plus grandes que les males et chez les C. panda, j’ai remarqué que la forme de la tête était assez différente : plus ronde chez le male. Après, bien sûr tous les autres critères appliqués aux Corydoras sont valables, comme la forme de la nageoire pelvienne (arrondie chez la femelle, légèrement pointue chez le mâle).

Côté nourriture, ils ne sont pas difficiles, ils acceptant tout du moment que se soit de bonne qualité. Ils sont particulièrement friands de spiruline et la nourriture vivante les rend fous.

Compte tenu de la population actuelle du bac les nourritures distribuées sont variées : pas mal de verdure au menu (pour les H. guahiborum), du vivant ou du congelé au moins 2 fois par semaine. Ce petit Corydoras n’a pas besoin de conditionnement particulier pour pondre : une bonne maintenance suffit (quoique la distribution d’artémias vivantes semble les motiver particulièrement).

Ce groupe est composé de 5 femelles et 3 mâles. L’inverse serait préférable mais le hasard en a décidé autrement.

La parade nuptiale : Agitée, peut difficilement passer inaperçue.

Le couple sillonne le bac en tout sens.

La traditionnelle position en « T »

S’en suit une période durant laquelle seuls les intéressés savent ce qui se passe exactement.

Et les voila partis à la recherche d’un support sur lequel coller leurs œufs. Cette opération peut prendre une bonne dizaine de minutes. Les œufs sont collés 2 par 2 la plupart du temps.

Tout support potentiel est inspecté, y compris le thermomètre

Ici on voit les nageoires pelviennes resserrées autour des œufs.

La femelle choisira un site avec du courant, souvent vers le rejet du filtre et près de la surface.

Après quelques kilomètres parcourus dans le bac, et des œufs parfois déposés dans des endroits incongrus (sur un escargot qui passait par là…) voici ce qu’on peut observer :

Une douzaine d’œufs ☺

Et un petit cory très fier de lui ☺

A lire également :
  Présentation du Corydoras panda
  Un bac pour les Corydoras panda
  L’élevage des Corydoras panda

Texte et photographies Catherine Magnier pour AquAgora

Portfolio



1 commentaire

  1. Le 18 mai 2015 à 14:21, par Chiara

    En voilà une chouette analyse.

    loi Pinel logement ancien loi logement 2014 loi sur les logements défiscalisation 2015

    simulation Pinel 2015 nouvelle loi logement 2015 plafond loyer loi Pinel guide loi Pinel guide Pinel 2015 Pinel dispositif immobilier loi Pinel #website# nouvelle loi immobilier 2015 defiscaliser Pinel plafond de loyer Pinel dispositif fiscal Pinel lois de défiscalisation loi du logement
    Chiara

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP