CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les articles > Aquascaping, bac planté

Cladophora aegagropila

Publié par Pacu – 22 mars 2007

Une fois n’est pas coutume : Une algue admise en aquarium !



Article sous licence :

CC by-nc-nd

Dans la même rubrique

La Cladophora aegagropila est souvent vendue en magasin sous le nom de boule anti-nitrates.

Il s’agit d’une algue, qui repose simplement sur le sol de l’aquarium.

Dans la nature, la Cladophora se présente également sous forme de boule veloutée, et se trouve dans des lacs, du Japon à l’Europe de l’Ouest. Elle a été découverte en Autriche par Dr Anton E Sauter en 1824. En aquariophilie elle a d’abord été connue en Russie, puis sa distribution s’est étendue à d’autres pays. Le peu de renseignement disponibles à son sujet ont freiné au départ le développement de sa popularité en temps que plante d’aquarium.

Elle peut grandir jusqu’à un diamètre d’une vingtaine de centimètres, bien que souvent elle soit plus petite. Les plus grosses Cladophora sont creuses. En aquarium elle mesure rarement plus de 8 cm, et elle a également tendance à s’aplatir ou pousser irrégulièrement.

Dans la nature ; au soleil, elle pratique la photosynthèse, des bulles se forment et la Cladophora est entrainée vers la surface. Lorsque vient le soir et l’obscurité, les bulles se dissolvent et la Cladophora redescend dans les profondeurs du lac.

Le fait de se déplacer dans l’eau l’aide à conserver sa forme ronde.

En aquarium, c’est une plante résistante. Elle peut vivre en eau tempérée comme en eau chauffée. Elle peut vivre également dans des bacs peu éclairés.

Elle a l’inconvénient de retenir la saleté et le mulm. C’est inesthétique, mais aussi défavorable à la santé de la Cladophora. Il vaut mieux éviter de mettre cette plante avec des poissons qui troublent l’eau, creusent, ni avec de gros poissons qui dérangent les boules. Si la cladophora est sale, on peut la rincer délicatement à l’eau claire.

La Cladophora peut aussi être envahie d’algues (bleues principalement) et y est très sensible.

Elle retient les particules alimentaires ; des microorganismes se développent entre ses brins, qui font le régal des crevettes, des alevins et de certains poissons.

img

img

img

Sa croissance est lente, mais lorsque la Cladophora a atteint une taille suffisante, on peut la scinder en deux parties.

img

img

L’opération nécessite une bonne paire de ciseaux, la Cladophora se montre assez coriace… le résultat donne deux demi sphères de taille à peu près égale… mais elles ont perdu leur forme de boule.

img

Pour reconstituer la forme de la plante, il suffit de suturer la partie coupée par un surjet au fil de couture. Je choisis du fil vert, qui se voit moins.

Le résultat donne 2 boules de Cladophora, identiques à celles vendues dans le commerce.

img

Une fois remises dans le bac, les nouvelles Cladophora flottent, elles peuvent mettre une journée avant de couler.

Au lieu de laisser la Cladophora sous forme de boule, on peut aussi en faire un tapis sur le sol de l’aquarium, ou « l’embrocher » sur des racines.

img Cette page écrite par Pacu  pour AquAgora est sous un contrat Creative Commons.

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP