CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Les articles > Eau douce

Caridina japonica : la crevette d’Amano change de nom !

Publié par Julien – 23 mars 2007

La crevette d’eau douce, appelée crevette Yamato ou Caridina Japonica, rendue populaire par Takashi Amano, a reçu récemment son véritable nom scientifique.



Article sous licence :

Sans licence

Dans la même rubrique

La crevette d’eau douce, appelée crevette Yamato ou Caridina Japonica, rendue populaire par Takashi Amano, a reçu récemment son véritable nom scientifique. Une équipe de scientifique de l’Université Nationale de Singapour, de l’Université de Ryukyus et de l’Institut National des Études Environnementales a étudié 6 espèces de crevettes japonaises, dans les Atyidae du genre Caridina, et a renommé la célèbre Caridina japonica qui devient Caridina multidentata.

Leurs recherches, qui ont été publiées dans la dernière édition du « Journal of Crustacean Biology » , sont une étude détaillée des espèces décrites par William Stimpson en 1860 et auquelles ont été incluses des espèces collectés depuis dans le milieu naturel de ces mêmes crevettes.

Caridina japonica a été décrite en 1892 par De Man, et l’étude à montré que cette espèce est la même que Caridina multidentata, décrite 32 ans plus tôt par Stimpson (en 1860). En conséquence, Caridina multidentata est un synonyme antérieur de Caridina japonica. Le nouveau nom (japonica) est donc invalide, et la crevette d’Amano devra maintenant être appelée Caridina multidentata.

L’espèce est décrite comme vivant dans de grandes rivières avec un sol rocheux, et non planté ! Sa présence a été confirmée au Japon, dans les iles d’Ogasawara et de Ryuku ; à Taiwan, aux iles Fidji et à Madagascar.

Caridina grandirostris, que l’on croyait jusqu’alors synonyme de Caridina longirostris, a été décrite comme une espèce distincte. Caridina acuminata et Caridina brevirostris sont toutes deux des spécimens jeunes d’une crevette d’un genre différent, Atyoida pilipes ; et de la même facon Caridina exilirostris est identifiable à Caridina typus.

Les auteurs de l’étude ont créés une nouvelle série de néotypes, re-décrits les crevettes et re-dessinés leur anatomie, afin d’aider les scientifiques pour leurs identifications dans leurs études futures.

Pour plus d’information sur l’étude de ces crevettes, référez vous à Cai Y, Ng PKL, Shokita S and K Satake (2006), On the species of Japanese atyid shrimps (Decapoda : Caridea) described by William Stimpson (1860). Journal of Crustacean Biology, 26(3) ; 392-419, 2006.

Article original (en anglais) : http://www.practicalfishkeeping.co.uk/pfk/pages/item.php ?news=1078

Portfolio



Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP