CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Le bac du trimestre

Bac de l’hiver 2010-11

Publié par Véronique – 7 janvier 2011 — 1 commentaire

Un bac de Gary Wu, Interview par Mellonmann.



Article sous licence :

CC by-nc-nd

Dans la même rubrique

1 – quel âge avait ce layout quand la photo finale a été prise ?

depuis l’installation jusqu’à la photo finale, il y a eu Presque 6 mois, l’avant plan a subi une grosse taille et il a été replanté, vu qu’il poussait trop vite.

2 – Y a-t-il eu une inspiration spécifique qui vous a conduit à ce layout ?

Ce layout m’a été inspiré lors d’une marche avec quelques membres du CAU, il y a deux ans. Nous sommes arrivés sur les berges d’une rivière et j’ai pu apercevoir beaucoup de racines d’arbres qui poussaient le long de la berge, avec des plantes parasites qui poussaient au milieu. Cette image a été stockée dans ma mémoire. Cliff Hui s’est aussi inspiré de cette vision et a créé le layout “Treasure” (Trésor) qui a reçu la médaille d’argent pour la catégorie “grand bac” sur l’AGA 2009. La même scène lors de la même marche nous a inspirés pour créer deux layout complètement différents au niveau du ressenti.

3- Avez-vous rencontré des problèmes pour réaliser ce layout tel que vous l’aviez en tête ?

Quand j’ai preparé ce layout, j’ai cherché d’autres images de référence à propos de cette région, parce que je voulais mettre en avant ces plantes parasites qui colonisaient les racines. Je devais trouver quelque chose qui représente correctement ces racines et ces plantes. Je suis allé dans une jardinerie et j’ai trouvé ces “Dragon claws willows” (Saule “griffes de dragon”) qui sont souvent utilisés pour les arrangements floraux. Ça représentait bien ces fameuses plantes parasites, et j’en ai pris un, pour tester. L’écorce de la branche s’est décomposée après un temps et la forme finale est celle que vous voyez sur la photo. Comme les branches de saule sont naines et fines, et qu’elles se dispersent irrégulièrement, c’est plus difficile à entretenir régulièrement. Mais cela donne beaucoup d’espace pour que les bestioles puissent s’y cacher.

4 – avez-vous des images qui démontrent l’installation et l’évolution de ce layout ?

Je suis trop fainéant pour prendre des photos lors de l’installation et il y a des années que je ne prends plus de photos d’installation. J’aime préparer la meilleure version pour la présenter au public. À moins qu’il s’agisse d’un arrangement très spécifique comme mes layouts “Seashore” et “Waterfall”, je prépare simplement une explication que je partage volontiers avec qui est intéressé. Par contre, pour la scène de référence, il y a des photos que je pourrais partager avec vous.

5 – pouvez-vous nous donner les spécifications de ce bac ?

Taille du bac :152 x 51 x 58 cm

Volume 450L Eclairage 12 x Philips 18W T8

Sol nutritif : Seachem Flourite, ADA Aqua Soil Amazonia (même s’il est plus facile de maintenir une bonne croissance avec l’Aquasoil , j’utilise le Flourite parce que je ne souhaite pas changer le substrat tous les 1-2 ans. Flourite est mon 2ème meilleur choix après Aqua Soil. Pour ce layout, j’ai également utilisé localement du Aqua Soil, là où les plantes avaient besoin de plus de nutriments)

CO2 diffusion permanente, 6 bulles par seconde, à travers un diffuseur multifunction ISTA Filtration 2 x Tetra P120 External Filters Filtration 2 x Tetra P120 filtres extérieurs Temperature 26C with chiller control Température à 26°C, avec un groupe de refroidissement

5bis – pouvez-vous nous indiquer les plantes et les poissons de ce layout ?

Les plantes et poissons sont listés ci-dessous : : Echinodorus tenellus Bolbitis heudelotii Vesicularia sp. Elecharis "parvula" Staurogyne sp. Elatine triandra Hydrocotyle tripartita

Poissons : Hyphessobrycon herbertaxelrodi Otocinclus Affinis Carinotetraodon Travancoricus Crossocheilus siamensis

Invertebrés : Blue shrimp Caridina Japonica Clithon Sp.Burnble

6 – pouvez-vous nous expliquer comment vous avez réalisé l’effet de lumière sur l’arrière plan ?

Pour la plupart de mes photos de bac, j’utilise un flash. Contrôler les effets de lumière est une tâche difficile. J’utilise des flashs déportés de 4 x 180 W pour obtenir ces jeux d’ombres et de lumière. La plupart des gens utiliseraient uniquement une lampe depuis le dessus pour prendre la photo, mais le résultat n’est pas aussi bon qu’en disposant la source lumineuse dans différents angles. De cette manière, la silouhette des plantes apparaît plus solide et je peux mieux maîtriser les éléments que je veux mettre en avant.

J’ai écrit un article sur le CAU website pour expliquer comment on peut mieux maîtriser les effets lumineux sur l’arrière plan , j’espère qu’il pourra vous être utile. Dans tous les cas, maîtriser les effets lumineux nécessite un certain niveau en photographie. Sur la base de mon expérience dans le design, et en ayant travaillé dans tellement de projets avec des photographes “commerciaux”, j’ai acquis une certaine compétence dans ce domaine. Ces dernières années, j’ai officié comme photographe pour la plupart des aquascapes de Dave Chow et Cliff Hui. C’est très plaisant d’aider à préparer l’image finale, du fait que leurs créations sont sublimes. Je suis aussi fier d’avoir participé à ces oeuvres qui ont obtenu de tels résultats dans les concours.

7 – Connaissez-vous les paramètres de votre eau ? Quelle est votre routine en termes de changements d’eau ?

Je ne suis pas très informé des parameters de mon eau, aussi longtemps que je sais que l’eau de conduite est bonne, très proche de l’eau douce naturelle. Je teste très rarement mon eau, du fait que je la change en grande quantité très régulièrement. Mon eau est donc très proche de la qualité d’eau du réseau. J’ai un pHmètre pour controller ce paramètre, mais il indique toujours autour de 6.8. Ce n’est pour moi qu’une indication : quand le pH monte, il est temps de re remplir ma bouteille de CO2. La plupart du temps, la fréquence des changements d’eau dépend de la période du bac. Parfois, je ne change pas l’eau du tout Durant une semaine, si je souhaite ne pas encourager la croissance des plantes. Au contraire, si je souhaite accélerer, je change l’eau deux fois par semaine, en augmentant les périodes d’éclairage, tout en fertilisant plus également. Sous ces conditions, les plantes grandissent plus rapidement, vu que c’est le seul moyen de corriger les paramètres d’eau et de recharger avec certains éléments traces. En fait, je pense que des paramètres constants ne sont pas nécessaires, car dans la nature, il y a des variations entre la nuit et le jour, après un gros orage par exemple. Les déchets se décomposent, les excréments des poissons influencent aussi les parametres et finalement, la plage de tolerance des plantes est bien plus grande que généralement attendue.

8 – pouvez-vous nous expliquer comment vous fertilisez ?

J’utilise beaucoup d’engrais, Tropica, ADA, Seachem et même des engrais de jardinerie. Honnêtement, Tropica est mon produit favori, puis ADA. Mais même ces deux ne peuvent fournir tous les éléments, alors j’ai changé de marque après un moment. D’après mon expérience, l’engrais ADA est le plus facile à controller. Depuis que j’utilise Seachem Flourite comme substrat, j’ajoute uniquement un peu d’ADA aqua soil Amazonia localement lors de la phase de croissance, et je réduis les apports après les tailles. J’utiliser un engrais “par les racines” comme complément principal, que je dose généralement juste après les changements d’eau.

9 – Depuis combien de temps êtes-vous un Aquascaper et comment en êtes-vous arrivé à cette spécialisation ?

J’adore l’aquariophilie depuis mon adolescence, mais à cette époque, je préférais nourrir les poissons plutôt que de m’occuper de plantes, et j’avais des koïs et des poissons rouges. La première fois que je me suis intéressé aux bacs plantés, c’était dans les années 1980, en observant le décor poster “hollandais” de mon aquarium, c’était tellement plein de couleurs ; mais le choix des plantes était vraiment limité sur le marché. J’ai commencé mon nouvel aquarium planté quand j’ai emménagé dans ma nouvelle maison, il y a 10 ans. A cette époque, la montée en puissance d’internet a permis de partager un maximum d’informations et de connaissances. J’ai rencontré Wayne Sham, Erich Cheng et Harry Kwong sur un forum de plantes aquatiques… Inspiré par ces beaux aquascapes, j’ai choisi de préparer le mien propre, plutôt que de juste “planter des plantes”. L’ambiance parmi nous était bonne, nous discutions beaucoup de plantation et de techniques de layout, nous rencontrions de plus en plus d’amateurs qui nous ont rejoints et ont été la fondation du CAU.

10 – Avez vous d’autres layouts à nous presenter ? Normalement, je prépare 2-3 layouts par an, la plupart d’entre eux sont déjà publics. Le seul qui ne soit pas encore rendu public est celui qui participe à l’AGA cette année. AGA n’est pas aussi sévère, j’imagine que poster quelques photos ici ne posera pas de problème. Il n’a rien de spécial, mais je teste sur ce layout un éclairage à LED et je veux voir les résultats sur la plantation.

11 – Quand vous créez un nouveau layout, d’où l’inspiration vient-elle généralement ?

Quand vous observez, n’importe quoi autour de nous peut contenir une idée, n’importe quelle forme dans la nature peut se transcrire dans mes layouts. Ce peut être une fleur, un arbre, le ciel, pas seulement un paysage, mais bien une scène. Ouest ou Est, Nature Aquarium ou Hollandais sont simplement des styles de layout, qui ont tous leur aspect esthétique. Pour ma part, je laisse les gens comprendre mon idée à travers les expressions d’une forme, d’une couleur, d’une sensation. Je propose que les aquascapers ne fassent pas que lire des livres d’aquascape, qui ne sont d’ailleurs pas très bons, mais que l’on discute de l’aquascaping comme d’une forme d’art. J’espère d’ailleurs pouvoir publier un livre dans ce sens dans le future.

12 – Beaucoup de vos layouts sont assez éloignés des aquascapes classiques. Comment expliquez-vous cela ?

Je suis considéré comme un martien dans l’équipe CAU (rires). En matière de forme de layout, oui, je pratique différemment ! Si vous partez du principe qu’un aquascape doit être défini comme concave, convexe ou autre, c’est un autre point de vue. Mes layouts sont bases sur une image , un coup d’oeil, un theme. De fait, leur forme sont déjà en dehors des standards. Leur success ou leur échec depend de si j’arrive à faire harmoniser leur expression avec les gens qui les regardent. Je me rappeller ma série “Waters”, où j’ai passé quelques années à presenter différentes formes d’eau dans mes bacs : les eaux courantes avec “Waterfall”, les oceans avec “Seashore”, les glaciers avec “Glacier Valley”, la neige tombante avec “Winter Reveal” et les nuages avec “Gloomy season” qui représentaient tous différentes formes d’eau. Une autre série représentait les arbres : un tronc abattu avec “a Tree’s life”, les raciness de bases sur “Foundation”, et les plantes parasites sur celui-ci “Vine”. Dans cette série, il en reste un qui participera au AGA cette année. Il s’appelle “Blazed forest” (foret flambée). Il n’est pas très bon, mais j’avais envie de tester cette idée. Actuellement, j’observe plus de layout développés autour d’un theme ou orientés par un style que par le passé. Dans mon esprit, le style Amano Nature Aquarium en est un. Le theme de ces layouts est la nature, et il en resort une sensation de “ZEN”. Si je devais définir mon style, je dirais “Création” et “Imagination” qui rencontrent la Nature.

13 – néamoins, ce layout est assez classique, compare à plusieurs de vos realizations antérieures. C’est juste pour celui-ci ou vous allez changer de style ? Je ne qualifierais pas ce layout de changement de style simplement parce que la forme de ce layout est plus proche des traditionnels. Comme déjà dit, mes layouts commencent par un theme ou un concept, ainsi toutes les formes ou les silouhettes peuvent s’y intégrer. Vérifiez dans mes realizations : en avez-vous trouvé une pour laquelle j’ai utilisé “CAU” comme theme ?

14 - avez-vous été influence par des aquascapers célèbres ?

Il ne s’agit pas d’influences ou de suivre quelqu’un… mais bien sûr, Amano a été un pionnier avec les Nature Aquariums, si vous avez la chance de lire une partie de son histoire, de son parcours, vous apprécierez encore plus son entousiasme quant au monde aquatique. J’aime aussi beaucoup le travail d’Oliver Knott, étant donné qu’il fait aussi des choses “différentes”, en dehors des sentiers battus. Vous souvenez-vous de son grand Buddha, le crane avec des Pirhana, l’équipe de football… ce sont autant d’idées impertinentes et rafraîchissantes que personne n’a eues avant lui. Même si l’acceptation par le public est un autre sujet, toutes les oeuvres d’un artiste ne sont pas acceptées de la même manière.

15 – Quels conseils pourriez-vous donner à un debutant dans l’aquascaping ?

J’observe souvent une mauvaise habitude auprès des débutants. Ils commencent l’aquascape sans avoir de bases en matière de plantation ou de maintenance de poissons. Ils veulent juste avoir un bel aquascape comme les autres. Parfois, certains sont trop concentrés sur la forme, les paramètres… leur objectif est de coller aux parameters, mais ils perdent l’intérêt de la plantation et du soin aux plantes. La plupart d’entre eux vont cesser leur activité simplement parce que les plantes ne croissent pas et que les poissons meurent… Pour quelqu’un de motivé qui aime vraiment l’aquascaping, il devrait commencer par apprendre comment planter, comment maintenir des poissons, avant de vouloir créer un aquascape. L’aquascaping n’est pas l’arrangement floral, comme si quelqu’un d’autre composait et que vous ne faisiez qu’acheter le produit fini pour l’arranger comme vous le souhaitez. L’aquascape doit grandir comme il est, et ne pas être contraint comme vous le voulez. J’ai vu beaucoup de débutants avoir cet état d’esprit. L’aquascaping, c’est de créer un micro éco-système dans votre maison. Il récompense votre persevérance et votre patience. Garder des plantes et des poissons en bonne santé est le premier point, la beauté du tout n’est que le 2ème point. L’Aquascape n’est pas une discipline scientifique, c’est un morceau d’art qui doit vous donner des sensations ou vous toucher.

img Cette interview réalisée par Mellonman, traduite par ElTofi pour AquAgora est sous un contrat Creative Commons.

1 commentaire

  1. Le 7 janvier 2011 à 17:40, par orchid

    Merci à vous tous pour cet interview !!

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP