CAPA Facebook
 logo Nguyen   
Accueil du site > Le bac du trimestre

Eté 2009, Cliff Hui.

Rédigé par Cliff Hui, traduction de ElTofi - Publié par Véronique – 6 juillet 2009

Interview de Cliff Hui, réalisée par Mellonman pour AquAgora



Article sous licence :

CC by-nc-nd

Dans la même rubrique

Cliff Hui

1. quel âge avait le bac quand les photos ont été prises ?

C’était environ 8 mois après l’installation.

Y a-t-il eu une source d’inspiration spécifique ou une intention à l’origine de ce layout ?

J’ai eu une inspiration dans l’avion, au retour de Hong Kong, après la ADA Party 2007. J’ai pensé à une rivière et à une histoire d’amour. J’ai fait une promenade avec les membres du CAU dans la campagne. L’image dans mon esprit était celle de deux arbres, de part et d’autre de la rivière. Ils sont amoureux (ce qui parait fou). Ils ne peuvent pas bouger de leur emplacement, même si à travers le lit de la rivière, leurs racines s’entremêlent intimement. Ils ne pourront jamais se rejoindre et resteront juste hors de portée à jamais. C’est leur destinée, tout comme Roméo et Juliette.

Avez-vous rencontré des difficultés spécifiques pour mener à bien ce layout, tel que vous l’entendiez ?

Une des difficultés rencontrées a été de couper la grosse racine. Dans le layout présent, les 3 racines de la gauche à la droite sont issues à 80 % d’une seule et même pièce de bois qui faisait à l’origine environ 1 mètre de long pour 12 cm d’épais, avec de nombreuses et étranges ramifications. J’ai fait plus de 50 coupes dans ce morceau et je les ai réarrangés, afin d’obtenir l’image de 3 racines.

Pouvez-vous nous montrer des images de l’évolution de ce bac (depuis le début jusqu’à l’image finale) ?

Oui, voila la mise en route

et après un juste un mois

Pouvez-vous nous indiquer les spécifications techniques de ce bac (dimensions, éclairage, CO2, sol nutritif, filtration, etc…) ?

Le bac fait 90x45x45 et il est éclairé par 4 x 39 W en tubes fluorescents T5HO, ainsi que 2 tubes T8 de 30W. La diffusion de CO2 est à environ 3 bulles par second. Le sol est constitué d’ADA Black Soil, avec un sol nutritif fait maison. Il y a 3 filtres de 800 l/h. Je n’ajoute pas trop de fertilisants, J’utilise uniquement TMG, ADA Light, Shade, Step2, Sechem Excel que j’ajoute en fonction de mes observations quant à la condition des plantes. La plupart du temps, je n’en ajoute pas beaucoup.

Pouvez-vous nous indiquer les paramètres de ce bac (température, KH ; GH ; PH ; CO2 and NO3), ainsi que les changements d’eau (quantité, fréquence, type d’eau) ?

Je change la moitié du volume tous les jours, ou tous les deux jours, en utilisant uniquement de l’eau de conduite. Mon chauffage est réglé à 23 degré C°. Cela est possible du fait que toutes les plantes utilisées sont communes et faciles à faire pousser. Il n’y a donc pas lieu de faire trop attention aux paramètres d’eau. Pour les plantes qui ont besoin de soins particuliers, ou lorsqu’elles ont un problème de croissance, je contrôle mieux mes paramètres, mais ce n’est pas le cas dans ce layout.

Pouvez-vous nous expliquer comment ce bac est fertilisé ? Utilisez-vous la même fertilisation pour tous vos bacs ?

Je n’utilise pas la même fertilisation dans tous les bacs. Du fait, il n’y a pas un seul bac qui soit similaire à un autre, même avec les mêmes plantes. Sauf si vous faites une expérimentation, bien sûr. Avant de fertiliser, j’observe chaque plante pour voir sa condition. Et j’essaie de me rappeler comment elle était avant que je fertilise la dernière fois.

Cette composition est particulièrement remarquable pour la profondeur de son décor. Comment créez-vous cela et d’une manière plus générale, quels sont vos trucs pour créer la profondeur dans un layout ?

Pour réaliser un décor avec de la profondeur, il faut d’abord trouver un point de perspective dans le layout. Vous pouvez prendre une photo du bac, même s’il est vide. Quand vous avez trouvé votre point de perspective, usuellement depuis le centre du bac, vous pouvez arranger le décor avec des rochers ou des racines.

Il s’agit de les arranger depuis l’arrière du bac, d’abord les petits éléments, puis les grands, ce qui renforce la perspective. Il faut aussi essayer de donner une pente au sol, en étant plus haut sur l’arrière.

Pour l’arrangement des plantes, procédez de la même manière qu’avec les racines et les roches. Les plantes à plus grandes feuilles sur le devant et les côtés et les plantes à plus petites feuilles sur l’arrière et le milieu. Les techniques ci-dessus sont juste des trucs qui peuvent renforcer le sentiment de perspective, mais je pense qu’il est aussi important de faire beaucoup de croquis (avant le set up) et de prendre un maximum de photos avec différents objectifs. ça peut aider à apprendre des choses à propos de la perspective et de la profondeur. Cette année je vais tenter de présenter un nouveau layout avec cette perspective profonde et ce sera sans doute le dernier où j’utiliserai cette technique durant un temps. Finalement, je dois dire que la perspective ou la profondeur d’un layout peuvent souligner l’idée maîtresse d’une idée, mais pas toujours"

Vous vous êtes classé 3ème et 4ème dans les deux derniers concours IAPLC. Quand vous commencez un nouveau layout, planifié pour ce concours, est-ce que vous le créez librement (afin qu’il vous plaise à vous dans un premier temps) ou créez-vous quelque chose en gardant à l’esprit des trucs qui aident à obtenir un bon classement ?

Je n’ai jamais réalisé un bac seulement en espérant une première place. Je les réalise d’abord pour mon plaisir personnel. Bien sûr c’est très plaisant d’obtenir un bon rang à l’IAPLC afin que ce bac soit vu par un maximum de personnes, ce qui est une motivation importante pour continuer ce travail. J’adore réaliser des layout et j’aime les partager avec d’autres amateurs. Je pense qu’il n’y aurait aucun sens à un bac très bien classé mais qui ne plaise pas à son créateur.

Depuis combien de temps êtes-vous un "drogué des bacs plantés" et comment en êtes-vous venu à ce secteur spécifique de l’aquario ?

Ça fait 6 ans que je fais des bacs plantés. Quand j’étais gamin, mon rêve était de devenir agriculteur, j’adorais la nature et la sensation de grandir. Mais, je hais les rats, les serpents, les escargots, les vers... et je déteste l’humidité. Ainsi, je ne pouvais pas devenir un agriculteur.

Il y a 6 ans, j’étais avec un ami devant un magasin qui présentait un bac planté. ça m’a fait réaliser que les plantes pouvaient vivre dans une eau très propre et claire, et qu’il n’y avait pas le moindre rat, serpent, escargot ou ver... et les poissons étaient juste comme des oiseaux dans le ciel d’un paysage terrestre... (j’adore les oiseaux depuis que je suis gamin). C’est comme ça que je suis devenu un "addicted".

Vous avez fait de ce hobby une activité professionnelle. Les layout que vous créez pour votre entreprise sont-ils issus d’un processus différent que lorsque c’est pour vous ?

Bien sûr, j’adorerai faire tous mes bacs comme s’ils étaient pour moi. Parfois, cependant, le design du bac n’est pas seulement la fin désirée, mais il doit servir un autre but. J’aime beaucoup quand je dois réaliser un bac avec différents objectifs et avec certaines restrictions. Parfois, j’aime travailler avec des limites, ce qui rend plus difficile à trouver la clé qui fait fonctionner le layout...

Quand vous imaginez un nouveau layout, quelles sont vos principales sources d’inspiration ?

Il n’y a pas une source particulière. Pour moi, chaque art peut être une inspiration pour une autre forme d’art. C’est vraiment ce que je pense. J’essaie toujours d’avoir une vision plus large que simplement le design.

Avez-vous été influencé dans votre travail par des aquascapers célèbres ? Ou y a-t-il des aquascapers dont le travail est vraiment important à vos yeux ?

Il y a plusieurs aquascapers que j’aime : Dave Chow, Gary Wu, Mr Fumio Shiga du Japon. Le travail de Dave est très naturel et il a des arrangements puissants. Gary est toujours très créatif et j’admire ses innovations et son originalité. M. Fumio Shiga est également parmi mes favoris, car je pense que ses layouts sont simples et attractifs, avec beaucoup de goût. Il a une technique unique que je n’ai pas encore retrouvée chez d’autres aquascapers. Il n’utilise ni une techique concave ou convexe. Il n’utilise pas d’objectif large angle pour ses photos. Il n’utilise pas la profondeur du bac, mais des bacs avec des angles arrondis. Son layout est dans le style des Aquariums Naturels d’Amano, mais pas dans la ligne de la technique suggérée dans le ADA ou l’Aqua Journal. J’aime les gens qui ont leur propre vue de l’art.

Il semble qu’il y ait une source naturelle d’aquascapers de talent à HK. Comment expliquez-vous ça, et pensez-vous qu’il y ait un "HK style" ?

Je ne sais pas vraiment. Il y a sans doute une relation entre la culture et la manière de créer. En ce qui concerne le HK style, c’est une autre histoire. Je pense que je pourrais écrire bien plus que 4000 mots sur ces deux sujets. Nous en parlerons une autre fois ;-)

Quels conseils donneriez-vous à un débutant en matière de bacs plantés ?

Essayez encore et toujours et ne soyez pas paresseux. La plupart des gens souhaitent un bac planté sans entretien. Mais je peux vous dire que les gens qui ont du succès en aquascape ou en bac planté sont la plupart du temps heureux de recommencer leurs bacs comme des débutants...

img Cette interview réalisée par Mellonman pour AquAgora , et traduite par ElTofi est sous un contrat Creative Commons.

Ajouter un commentaire

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)


captcha

Association AquAgora | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP